Comment choisir son futur métier : 8 conseils

Qu’estce que tu veux faire dans la vie ?” C’est la question qui revient le plus souvent durant les années d’études. C’est une période où l’étudiant doit savoir quel métier il veut exercer, mais, ce n’est pas évident de trouver sa voie, parce que beaucoup d’élèves n’on soit aucune idée de ce qui leur plairait parmi les métiers proposée par l’école, soit qu’ils ont plusieurs passions et n’arrivent pas à se décider ou soit qu’aucun métier parmi celles qui leur sont proposés ne les passionne pas. Alors, comment faire pour choisir son futur métier ?, c’est ce que nous allons découvrir dans cet article avec les huit conseils ci-dessous.

1. Faites la liste de ce que vous n’aimez pas faire

Si vous ne savez pas encore ce que vous aimeriez faire, vous avez certainement une idée de ce que vous n’aimez pas faire.

Il ne s’agit pas uniquement de noter les métiers à bannir, mais d’écrire également toutes les tâches qui ne vous plaisent pas.

Par exemple, si vous n’aimez pas faire le ménage ou tondre le jardin, notez-le, cela vous donnera une idée des métiers à bannir.

En notant les tâches que vous n’aimez pas réaliser et des métiers que vous ne voulez pas exercer, vous gagnerez un temps précieux.

Les métiers sur lesquels vous auriez des doutes, écrivez-les de coté en mettant un point d’interrogation, nous aborderons ce point plus tard.

2. Faites la liste de ce que vous aimez faire

Il s’agit de faire la même chose que le conseil précédent, mais dans le sens inverse.

Notez tous les hobbies qui vous procure du plaisir et du bonheur, même des choses anodins ou divertissant comme jouez aux jeux vidéos, jeux de société ou lire des romans.

Si jamais vous avez déjà une idée des métiers qui peuvent potentiellement vous convenir, écrivez-les.

3. Apprenez à vous connaitre

Connais-toi toi-même

Socrate

Malheureusement, beaucoup de personnes ont une connaissance superficielle d’elles-mêmes.

En faisant l’effort de connaitre vos forces et vos faiblesses, vous allez pouvoir avoir une idée du chemin que vous pourriez emprunter.

C’est totalement vrai en ce qui concerne les métiers, chaque secteurs à sa propre manière de faire et cela inclut la façon de penser.

L’aspect physique n’est pas le seul facteur à prendre en compte, il y a également la psychologie qui va avec.

Une personne qui aurait le profil pour être maçon n’aura pas les mêmes traits de caractères que celui qui aurait des prédispositions à être informaticien.

Pour apprendre à mieux vous connaitre, vous devez être capables de vous analyser et de vous poser des questions.

Est ce que vous aimez travailler seul ou en équipe ? Aimez-vous travailler dans le calme ou dans un lieu animé d’ambiance ? Êtes-vous capable de résister au stress ? etc..

Si vous avez mis en pratique les conseils précédents, vous devez avoir une idée de votre profil.

4. Listez vos compétences

Peut-être avez-vous des compétences particulières, vous êtes certainement bon en sport, en dessin, en communication ou autre.

Listez tout ce que vous êtes capables de réaliser et regarder s’il y a des métiers qui peuvent correspondre à vos compétences.

5. Renseignez-vous sur les différents secteurs d’activités

Tous les secteurs vont être chamboulées durant les années qui vont suivre, certaines d’entres-elles vont prospérer, d’autres vont disparaitre et de nouveaux vont voir le jour.

Prenez vos renseignements sur l’avenir économique des différents domaines dans lesquels vous pourriez vous engager, allez dans les salons de métier mis en place par certains organismes pour vous faire une idée.

Le monde du travail n’est pas un long fleuve tranquille, les métiers évoluent et vous devez être capables d’apprendre en permanence.

J’insiste sur ce point, car si vous choisissez un secteur qui évolue en permanence et que vous ne voulez pas mettre à jour vos compétences, faites autre chose.

Ne faites pas non plus cet autre erreur de faire au hasard des études dans le premier secteur qui se présente à vous, ne perdez pas votre temps à étudier un domaine qui ne vous passionne pas et qui pourrait vous apporter plus de malheur que de bonheur.

Le but, c’est de pouvoir être heureux en travaillant dans le métier qui nous plait, si vous n’aimez pas ce que vous faites, changer de voie.

6. Testez

Si vous avez mis en pratique les deux premiers conseils où l’un d’entre eux, vous avez certainement noté les métiers pour lesquelles qui pourrait vous intéressez, mais dont vous ne savez pas si vous aimez ou pas.

Il y a les représentations que nous nous faisons des métiers et la réalité du terrain.

Le meilleur moyen de savoir si oui ou non, ces métiers sont intéressants, c’est de les tester.

Allez voir des gens de métier pour qu’ils vous expliquent la réalité de leur travail, si possible, demander à travailler une journée pour que vous puissiez voir par vous même.

Pratiquez également d’autre activité, faites du sport, allez dans des clubs, faites du théâtre, essayer différentes activités pour vous faire une idée, après tout, peut-être êtes-vous un passionné de cyclisme alors que vous n’en avez jamais fait.

7. Faites un test d’orientation

De nombreux organismes propose de faire un test d’orientation, c’est le cas des sites studyrama, l’étudiant, onisep, CIDJ

Bien que je vous donne ce conseil parce que ça ne coute rien de tenter, cela vous donnera un petit indice, mais je dois vous mettre en garde.

Pour en avoir fait un moi-même, je vous conseille de ne pas trop prendre ces tests au sérieux, d’abord parce qu’il est facile d’orienter les questions, ce qui peut donner des résultats biaisés et de plus, certains conseillers d’orientation ne vont pas chercher plus loin que les résultats que vous avez fournis.

Tous les conseillers ne sont pas à mettre dans le même sac, certains essayent de faire correctement leur boulot, mais le problème, c’est que la méthode utilisé dans ces tests ne sont pas souvent adaptés.

Malgré les défauts que peuvent contenir les tests d’orientation, elles peuvent d’une certaine manière vous donner une petite idée de la voie professionnelle que vous pourriez emprunter, mais ne les considérer pas comme une vérité absolue.

8. Renseignez-vous pour réaliser plusieurs cursus en même temps

A l’heure actuelle, beaucoup d’étudiants ne veulent pas s’enfermer dans un secteur en particulier et ont l’ambition d’entamer plusieurs cursus en même temps.

Peut-être faites-vous partie de ceux qui ont plusieurs passions et qui ont du mal à choisir un secteur en particulier.

Sachez que les universités donnent le droit aux étudiants sous certaine condition de pratiquer deux voire trois cursus en même temps.

Réfléchissez-bien avant de vous lancer dans ce genre d’aventure, obtenir plusieurs diplômes en même temps va vous demander persévérance et discipline, vos projets professionnels doivent en valoir la peine, ne tentez rien si vous n’êtes pas prêt à faire quelques sacrifices.

Si vous allez jusqu’au bout, vous auriez l’avantage d’avoir plusieurs compétences à votre arc et vous pourriez être capables de faire des connexions entre vos savoirs, ce qui peut vous aider à innover dans votre futur travail.

J’espère que ces conseils vont auront été utile, si c’est la cas, n’hésiter pas à laissez un commentaire et donner votre avis sur le meilleur moyen de trouver sa voie 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire