Les 4 erreurs a eviter avec le palais mental

Le palais mental est une des plus puissante technique de mémorisation.

C’est une technique qui date de l’époque de la Grèce antique.

Elle est principalement utilisée pour mémoriser des discours, des livres, des cours, des listes de courses, du vocabulaire étranger, et beaucoup d’autre information.

Quand j’ai découvert le palais mental et que je l’ai utilisée pour la première fois, j’étais heureux de constater que j’avais les capacités de mémoriser presque n’importe quoi.

C’était comme si j’avais acquis un super pouvoir.

Cependant, en l’utilisant, je remarquais que j’oubliais quand même certaine information.

C’est tout simplement parce que, je commettais des erreurs de mémorisation.

Des erreurs dont beaucoup de personnes commettent avec cette technique.

Il y a notamment 4 erreurs courants que j’aimerais partager avec vous et nous allons voir comment les éviter.

 

1. être logique

Dans notre culture francophone, nous avons une pensée très cartésien, axé sur la logique.

Il y a beaucoup d’avantages à être logique, mais quand on utilise le palais mental, il ne faut pas être logique.

Notre cerveau mémorise beaucoup plus facilement ce qui sort de l’ordinaire et de la logique.

Pour retenir plus facilement les informations, vous devez faire appel aux images, à vos sens, aux couleurs, à l’exagération et au mouvement.

Exemple :

Imaginons que j’ai une liste d’achat à mémoriser, et que dans cette liste se trouve une photocopieuse.

Je vais utilisé comme palais ma maison, je pose les différents éléments de la liste à divers endroit de mon palais,

Il me suffira de parcourir mentalement mon palais pour me remémorer les éléments de ma liste d’achat.

La photocopieuse, je décide de la placer sur le meuble, et quand je pars faire mes achats et que je veux me remémorer ma liste en me baladant dans mon palais, j’oublie que j’ai posée la photocopieuse sur le meuble.

Si je l’ai oublié, c’est parce que je n’ai pas utilisée mon imagination pour rendre cette information mémorable.

Maintenant, je vais utiliser mon imagination pour rendre la photocopieuse mémorable.

Je peux imaginer qu’à la place du meuble, je pose une photocopieuse géante qui photocopie des feuilles au chocolat noir, en imaginant son gout savoureux.

Cette information est plus mémorable que la première fois que j’ai essayé de la mémoriser.

Ça n’a aucun sens, l’association que j’ai faite, mais au moins, elle a le mérite d’être efficace et je retiens beaucoup plus facilement l’information.

Surtout, faite appel à votre imagination et rendez les informations mémorable à retenir.

2. Surcharger le palais mental

Le palais mental peut nous permettre de mémoriser des tonnes d’informations.

Mais elle perd de son efficacité quand on pose les informations à coté des autres sans les espacer.

Il vaut mieux éviter de mettre plusieurs information à la même place.

C’est comme avoir un bureau mal rangé, avec des affaires qui traine partout.

Si dans votre palais mental, par exemple votre maison, vous posez une information sur la table, n’ajouter pas une deuxième informations dessus.

Sinon, quand vous vous baladerez dans votre palais, vous n’allez pas vous souvenir des informations que vous avez posées sur votre table.

Il vaut mieux espacer les informations à différents lieux de votre palais.

 

3. Utiliser le palais mental pour tout

Quand on utilise cette technique pour la première fois et qu’on voit que ca marche, on veut l’utiliser pour mémoriser tout les types d’informations.

Mais dans certains cas, il ne vaut mieux pas l’utiliser.

Il se peut qu’utiliser le palais mental pour mémoriser certaines informations n’est pas très approprié.

Vous devez utiliser la bonne technique pour certains types d’information.

Si par exemple, vous devez apprendre une langue étrangère comme le coréen, le chinois ou le japonais.

Le palais mental n’est peut être pas la bonne solution pour mémoriser le vocabulaire de ces langues.

A ce moment la, la technique de l’association est plus approprié, parce que le vocabulaire de ces langues fait appel aux formes et aux images.

Cela demanderait trop d’énergie de placer ces images dans votre palais et d’essayer en plus de mémoriser les sons en rapport avec ces langues.

Ce serait différents si c’était une langue comme l’anglais, dans ce cas-ci, le palais mental est approprié pour cette langue.

Selon les informations que vous devez mémoriser, essayer de voir quel technique est bonne à utiliser.

 

4. Mémoriser plusieurs fois avec le même palais mental

C’est l’erreur la plus courante que d’utiliser plusieurs fois le même palais mental pour retenir des informations.

Je vous conseille plutot d’utiliser un palais mental différent pour chaque type d’informations.

Sinon, vous allez vous y perdre et vous risquez de tout mélanger.

Si vous mémoriser un livre, utiliser un palais mental spécifiquement pour ça, si c’est un discours, utiliser-en un autre.

Le seul cas ou vous pouvez utiliser le même palais, c’est si vous devez retenir des informations pour le court terme.

Ca peut être le cas pour une liste de course par exemple.

Ne paniquez pas si vous pensez que vous ne connaissez qu’un seul palais.

En réalité, vous en connaissez beaucoup, vous avez certainement mémoriser le lieu de vos vacances, de votre travail, de votre ville, des jeux vidéo, de vos films préférés, etc.

N’hésiter pas à les utiliser.

 

Conclusion

C’était les 4 erreurs, je vous les résume :

La première c’est d’être logique.

La deuxième c’est de surcharger le palais mental.

La troisième c’est d’utiliser le palais mental pour tout.

La quatrième c’est de mémoriser plusieurs fois avec le même palais mental.

J’espère que ces conseils vous auront aidé, si c’est le cas, laisser moi un commentaire.

A la prochaine 🙂

Images : Clelie Mascaret

Musique : le gang latina

 


 

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 réflexions au sujet de “Les 4 erreurs a eviter avec le palais mental”

  1. Merci Nicolas pour ces conseils ! Effectivement nous avons tendance à être très logiques dans notre matière d’apprendre, alors que dès que l’on y met de la créativité, on constate souvent qu’on apprend mieux, plus vite, et avec plus de plaisir !

    Répondre

Laisser un commentaire