Comment persévérer pour réussir ses études

Quand on commence ses études dans le futur métier de son choix, au début, on est hyper motivé, on s’imagine ce qu’on pourra faire une fois qu’on maîtrisera les compétences du métier.

Au début, on découvre, on apprend et on est fasciné, ça se passe toujours bien en général.

Mais au bout d’un moment, on se heurte à certaine difficulté et la va commencer à s’installer le doute.

Il y a plusieurs raisons à cela, ça peut être du fait qu’on a du mal à assimiler certains concepts, un manque de temps pour apprendre, on avance moins vite et plein d’autre raison.

C’est la qu’il faut commencer à persévérer, il faut savoir être positif au moment où on commence à douter.

C’est valable pour tout, peu importe dans quoi vous vous lancer, vous aurez toujours un moment de doute qui vient s’installer.

J’aimerais partager avec vous des astuces qui vont vous permettre de savoir comment persévérer, ces astuces sont plutôt des états d’esprit qu’il faut adopter.

1. Souvenez-vous de votre « pourquoi « 

Lorsque vous commencez à avoir des doutes, souvenez-vous de « pourquoi » vous avez choisis de faire des études.

Cette question va vous permettre de repenser à votre objectif principal et la raison pour laquelle vous voulez apprendre cette compétence.

Si après avoir répondu à cette question, vous avez une raison assez forte pour continuer et que ça vous (re)motive, alors continuer à persévérer parce que si ce vous remotive c’est que vous avez commencé pour les bonnes raisons.

Si en revanche la raison pour laquelle vous avez commencé ne vous (re)motive pas ou plus du tout, alors vous n’avez plus aucune raison de continuez, vous allez perdre votre temps et vous allez être dégoûté au bout d’un moment, vous devez passer à autre chose et choisir un domaine d’étude qui vous convient.

Si vous n’arrivez pas à avancer, c’est que vous n’êtes pas fait pour le domaine d’études que vous avez choisies.

A titre d’exemple, j’avais commencé des études en hôtellerie il y a quelque année de ça, je n’éprouvais pas vraiment de plaisir à apprendre et au bout d’un moment, ça devenait un peu plus compliqué, je commençais à en avoir marre et comme je n’avais pas été dans ce domaine pour les bonnes raisons, j’avais décidé d’arrêté.

Par la suite, j’avais décidé de me lancer dans des études de chauffage, ça me plaisait un peu plus que la cuisine et j’ai obtenu mon diplôme technicien chauffagiste.

Bien que ça n’ai pas été facile de changer, c’était la meilleure décision que j’avais prises.

Réfléchissez bien à ce que vous voulez faire plus tard dans la vie, si vôtre pourquoi est assez fort, cela vous donnera l’énergie pour continuer et même de réussir dans les cours qui ne vous plaisent.

2. N’ayez pas peur d’échouez

Autant vous le dire directement, vous allez inévitablement échouez à un moment donné dans votre parcours et c’est normal.

Vous ne maîtrisez pas encore le domaine dans lequel vous vous êtes lancé, vous allez devoir faire plusieurs essais avoir de maîtriser.

Mais faites attention, parce que au bout d’un moment à force d’échouez et de recommencez, vous pourriez avoir une baisse de motivation et avoir beaucoup de frustrations.

Justement quand vous vous trompez, essayer d’analyser ce qui n’a pas été, une fois que vous avez bien analyser la cause de votre échec, élaborez une nouvelle stratégie et recommencez et si vous échouez encore, réanalyser et recommencer jusqu’à ce que vous avez réussi.

« Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas. »

Thomas Edison

Thomas Edison
Thomas Edison est un inventeur américain très connu pour avoir inventé l’ampoule, il a fait plus de 10000 tentatives avant de réussir à faire fonctionner une ampoule.

Dite vous qu’il n’y a pas d’échec, mais plutôt des résultats, vous verrez que même ces « échecs » vont vous aidez à vous améliorer dans votre apprentissage et qu’a force, vous allez échouer de moins en moins.

3. Ne vous comparez pas aux autres

C’est une erreur très courante malheureusement, on est dans une classe ou même dans un cours en ligne, on veut savoir ou en sont nos camarades de classe et on se rend compte qu’on avance beaucoup moins vite que les autres.

Il faut que vous comprenez que chaque personne avance à son rythme, certain auront plus de facilité dans les études que d’autre.

Ce n’est pas parce que vous avancez moins vite que vous êtes nul.

Ne vous comparez aux autres, comparez-vous à vous-même, faites en sorte de devenir meilleur qu’hier, ça vous motivera à continuer.

Ne comparer surtout pas votre taux d’échec avec ceux des autres, il se peut qu’il y en a un ou plusieurs dans votre groupe qui réussit tout le temps et ne se trompe quasiment jamais.

Vous pourriez vous sentir frustré et tenteriez même de rentrez en compétition avec la ou les personnes.

Comme citée au troisième point, les échecs vont vous aidez à vous améliorer, sachez que par rapport à ceux qui réussissent tout le temps sans jamais se trompez vous avez un avantage, c’est que vous savez comment gérer l’échec.

Comme vous avez déjà échoué auparavant, vous allez avoir beaucoup plus de facilité à rebondir, parce que vous savez quelles sont les stratégies à adopter pour surmonter l’échec.

Par contre, celui qui n’a jamais échoué, le jour ou il va connaitre l’échec, il ne sera pas du tout comment la surmonter et aura du mal à rebondir.

4. Récompensez-vous

Lorsque vous avez réussi un exercice ou un examen, récompensez-vous.

C’est une victoire très importante que vous devez fêter.

Sans entrer dans l’exagération, faites-vous plaisir, en allant par exemple vous achetez quelque chose qui vous fait plaisir.

Ce sera une motivation supplémentaire, à chaque fois que vous avez fait un pas important dans vos études, offrez-vous une récompense et célébrez !

Conclusion

La persévérance est un point très important pour réussir ses études, il faut avoir l’état d’esprit pour persévérer.

Vous aurez vos moments de doute et de faiblesse durant vos études, c’est la période idéale pour forger votre mental.

Image : Louis Bachrach, Bachrach Studios, restored by Michel Vuijlsteke

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire