Ce conseil qui m’a permis de surmonter l’échec

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “ Ce conseil qui m’a permis de surmonter mes échecs ” organisé par le blog Grandiravecplaisir.

Dans notre culture francophone, on a très peur de l’échec, on pense que quand on a ratée quelque chose, c’est qu’on est un incapable. Pourtant l’échec fait partie du processus d’apprentissage et c’est une erreur de le redouter et d’essayer d’être parfait au début. J’aimerais partager avec vous, le conseil qui m’a permis de surmonter l’échec et comment vous pourrez l’utiliser pour surmonter les vôtres.

Le conseil en or pour surmonter l’échec

Ce fameux conseil, je l’ai lu dans le livre d’Anthony Robbins “Pouvoir Illimité“.

Il en donne beaucoup dans son livre et celui qui m’a marqué c’est “l’échec n’existe pas, seuls existent les résultats”.

Pour être tout à fait honnête, j’avais déjà lu dans d’autre livre que l’échec est une étape importante dans la réussite, mais cette c’est cette phrase dans “Pouvoir Illimité” qui m’a bien fait comprendre cela.

À partir de la, je me suis efforcé de voir mes échecs sous un autre angle et de les considérer comme une opportunité pour apprendre et s’améliorer.

J’essaye de voir mes échecs comme des résultats et de prendre un peu recul là-dessus en ne le prenant pas personnellement.

 Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas

Thomas Edison

La question à se poser pour surmonter un échec

Quand vous ratez quelque chose, posez-vous la question suivante : Quelle est la leçon que je retire de cet échec ?

Il faut savoir que pour surmonter ses échecs, il faut d’abord changer sa vision des choses.

Le problème de beaucoup de personnes quand elles ratent, c’est qu’elles le prennent personnellement et remettent en question leur propre personne.

Ce n’est pas notre personnalité qu’il faut remettre en question, mais les actions que nous avons effectuées.

Prenez un peu de recul et dites vous bien que vous avez eu des résultats, analysez les actions que vous avez effectuées et regarder ce qui a fonctionné et ce qui ne l’a pas été.

Mettez au point une autre stratégie et recommencer.

C’est justement en ayant un échec que parfois, on se rend compte que ce qu’on fait ne marche pas et qu’on s’améliore en procédant autrement.

C’est en réfléchissant de cette manière que j’ai pu surmonter mes échecs et j’aimerais vous expliquer à travers une histoire personnelle comment l’appliquer.

Anecdote personnelle

En 2019, je devais passer un examen pour avoir la gestion, pour ceux qui ne connaissent pas, chez nous en Belgique, nous devons passer des examens pour avoir un papier qui nous permet d’être indépendant.

Je l’ai eu au bout de la troisième fois, quand je l’ai passé la première fois et que je l’ai ratée, je me suis dit en prenant du recul : “OK, qu’est ce qui n’a pas été dans ma manière de faire et qu’est-ce que je dois améliorer ?”.

Je ne me suis pas dit que j’ai raté, mais que j’ai eu un mauvais résultat.

Je change donc de stratégie dans ma manière d’étudier, puis je le repasse une deuxième fois et je le rate encore.

Je me suis dit “c’est que ma stratégie n’a pas fonctionné, donc je dois en élaborer une autre”.

Je rechange ma manière d’étudier mon cours, je le repasse et finalement, je le réussis.

Je ne l’ai pas pris personnellement lorsque je l’avais ratée les précédentes fois, j’ai juste remis en question ma manière de faire pour obtenir mon papier.

Bien évidemment, je ne dis pas qu’il faut obligatoirement échouer, si vous réussissez du premier coup tant mieux.

Je dis juste que c’est pas grave de rater, au contraire, ça vous donnera un avantage par rapport à ceux qui n’ont jamais échouer.

Vu que vous avez déjà raté, vous savez comment vous relevez et ne pas recommencer vos erreurs, alors que celui qui ne sait pas ce que c’est que l’échec, il ne saura pas du tout comment faire le jour ou il en connaîtra un, voire même qu’il tombera en dépression.

Apprenez aussi des erreurs des autres

On avance vite en apprenant de ses erreurs, mais on avance plus vite en apprenant des erreurs des autres.

En mettant en pratique le conseil d’Anthony Robbins, je me suis rendu compte par la suite que je pouvais apprendre des erreurs de ceux qui se sont lancés avant moi dans certains domaines.

Quand vous vous lancez dans un domaine, il y a fort à parier qu’un expert ai écrit un livre sur le sujet et dans lequel il explique quel sont les erreurs à ne pas commettre.

Ces experts ont condensé 10, 20 ,30 ,40 voir 50 ans d’expérience et plus dans un livre, ces personnes sont certainement passées par les mêmes étapes que vous et ont dû commettre pas mal d’erreurs avant de réussir.

C’est une des raisons pour lesquelles la lecture de non-fiction est très enrichissante.

Parfois, il n’est pas nécessaire de faire des erreurs, il suffit de se renseigner auprès de ceux qui ont déjà surmonté l’échec en rapport à leur domaine pour éviter de faire la même chose.

J’espère que cet article vous aura été utile, est ce qu’il y a une phrase ou citation qui vous aide à surmonter l’échec ? dite-le-moi dans les commentaires, ce serait très intéressant.

A la prochaine 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

8 réflexions au sujet de “Ce conseil qui m’a permis de surmonter l’échec”

  1. Ton article est très intéressant. C’est vrai que dans notre société, l’échec a malheureusement une connotation négative.. D’ailleurs le mot échec est particulièrement mal choisi alors que si on voyait les choses autrement et on prenait ces moments comme de bons moments pour rebondir et prendre du recul, on serait sans doute beaucoup plus heureux.
    Merci 😊

    Répondre
  2. Je suis d’accord, on a toujours peur de l’échec et nous sommes trop dur avec nous quand nous n’atteignons pas les buts que nous nous étions fixés. J’ai lu tous les livres de Paul McKenna, un hypnotiseur anglais et il disait de dire ceci chaque fois que nous échouions quelque chose, en anglais cela donnait “goodie, another opportunity to learn something” = “chouette, une nouvelle opportunité d’apprendre quelque chose” et on se félicite plutôt que se réprimander 😀

    Répondre
  3. Bonjour Nico,
    Bravo pour cet article qui montre bien que l’échec n’est qu’une simple étape vers la réussite.
    Il fait partie du processus d’apprentissage.
    Je crois que c’est Nelson Mandela (à vérifier ) qui disait “Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends”.
    Tu viens de nous confirmer cette citation.
    Merci pour cet article.

    Répondre
  4. Super article
    Je vois que parmi les BP, nombreux sont ceux qui voient l’échec du côté positif et non négatif
    Je sui assez heureuse de ce constat car quelque fois quand on écoute les personnes autour de nous , dès que l’on échoue c’est la catastrophe ou la faute à autrui .
    Non l’échec fait partie du processus d’apprentissage et est nécessaire pour trouver ses propres atouts , ses points forts et ses points faibles à améliorer .
    Tu tombes et tu te relèves
    Bonne continuation

    Répondre
  5. Merci Nicolas pour cet article,

    En effet, l’échec n’est qu’une marche vers le succès.
    L’étape suivante est de ne pas s’entêter à recommencer de la même manière si l’on veut un résultat différent.

    Magai

    Répondre
  6. Merci pour ton article. Je suis d’accord avec toi nous ne devrions pas avoir peur de l’échec. L’échec est une opportunité d’apprentissage énorme. On apprend sur nous même, sur nos potentiels et ce qu’il nous reste à apprendre.
    Sans les échecs nous ne pourrions pas progresser et avancer.
    C’est important comme tu le dis, d’apprendre de ses erreurs et d’apprendre des erreurs des autres!

    Répondre

Laisser un commentaire