La taxonomie de bloom est un modèle pédagogique qui évalue le niveau d’apprentissage, allant du plus simple au plus complexe.

Ce modèle a été mis au point par Benjamin Bloom aidé par plusieurs universitaire américain.

La taxonomie de bloom organise l’apprentissage en 6 niveaux de hiérarchie, plus on monte de niveau, plus on devient compétent dans son domaine.

Ce modèle a subi une révision en 2001 par  Lorin W. Anderson (université du Texas) et David R. Krathwohl (université de l’État du Michigan).

Fichier:Comparaison Taxonomie.png
Dans le nouveau modèle à droite, les deux derniers niveaux ont été inversés.

Dans cet article, nous allons voir la taxonomie de bloom revisité et les différents niveaux qui la compose.

les 6 niveaux de la taxonomie de bloom

La taxonomie de bloom hiérarchise l’apprentissage en 6 niveaux, chaque niveau possède ses propres verbes d’action qui représentent les opérations spécifiques à effectuer.

1. Se souvenir

En premier lieu, ce niveau consiste à mémoriser et se rappeler des informations.

verbe d’action :

dupliquer, , lister, mémoriser, nommer, ordonner, identifier, relier, rappeler, répéter, reproduire.

2. comprendre

Après avoir mémorisé les informations, vous devez bien comprendre les connaissances que vous avez acquises.

verbe d’action :

classifier, décrire, discuter, expliquer, exprimer, situer, reconnaître, reformuler, réviser.

3. appliquer

Ensuite vous devez mettre en pratique les connaissances que vous avez acquis.

verbe d’action :

appliquer, choisir, , employer, illustrer, interpréter, opérer, pratiquer, résoudre, utiliser, écrire.

4. analyser

Par la suite, à force d’emmagasiner les connaissances et de les mettre en pratique.

Vous développez un esprit critique qui vous permet de relier et juger les différentes informations.

verbe d’action :

analyser, estimer, calculer, catégoriser, comparer, contraster, critiquer, différencier, discriminer, distinguer, examiner, expérimenter, questionner, tester, cerner.

5. évaluer

Après avoir analyser et juger les informations, vous êtes capables d’imaginer de nouvelles idées liée à votre domaine et d’élaborer un plan.

verbe d’action :

arranger, argumenter, évaluer, rattacher, choisir, comparer, justifier, estimer, juger, prédire, chiffrer, élaguer, sélectionner, supporter.

6. créer

Pour finir, vous mettez en pratique votre plan et vous êtes capables de produire de nouvelles choses.

Atteindre ce niveau veut dire que vous avez les connaissances dignes d’un expert.

verbe d’action :

collecter, composer, construire, créer, concevoir, développer, gérer, organiser, préparer, proposer, installer.

Un outil formidable pour les formateurs et enseignants.

La taxonomie de bloom peut être formidable pour évaluer le niveau des élèves et connaitre leurs points de repère.

Avec cet outil, l’enseignant peut préparer des cours et exercices pédagogiques en fonction du niveau des facultés cognitives des étudiants.

Le formateur lui, pourra construire des formations en prenant en compte le niveau de ses élèves.

Cela aidera également à être plus emphatique vis-à-vis des étudiants et d’éviter les frustrations.

Parce que beaucoup d’élève peuvent se sentir frustré s’ils voient qu’ils n’arrivent pas à s’améliorer dans leur domaine.

Voilà pourquoi il est donc important de construire des activités intellectuelles pédagogiques.

Les personnes qui ont lu cet article ont également lu : La méthode Feynman : l’outil idéal pour enseigner

Evaluer son niveau

Le modèle de bloom peut vous servir à évaluer votre propre niveau.

Il arrive souvent de se lancer tout seul dans l’apprentissage d’un domaine.

On se forme à travers des livres, articles, vidéo et formations.

En utilisant la taxonomie de bloom, vous pourrez mettre en place des objectifs d’apprentissage.

Cela vous permettra de voir ou vous en êtes dans votre apprentissage et de vous juger sur votre propre niveau.

Images : https://wiki.teluq.ca/wikitedia/index.php/Fichier:Comparaison_Taxonomie.png

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

1 commentaire

Lara Tabatabai · 15 juillet 2020 à 17 h 38 min

Merci pour cet article très intéressant. Quand j’étais prof en Angleterre, nous avions eu une formation sur ceci car en fait quand on corrige les devoirs des élèves on doit leur donner des objectifs de progression et il fallait utiliser les verbes notamment de Bloom. 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *