Le diagramme à bulle, appelée aussi webbing, est un outil de prise de note consistant à mettre des mots-clés dans des bulles.

Cette technique à été introduite par Gabrielle Rico dans son ouvrage “Writing the Natural Way: Turn the Task of Writing into the Joy of Writing“.

Le webbing est similaire au mind mapping, mais comporte quelque différence.

La différence entre le webbing et le mind mapping

Le webbing et le mind mapping sont deux très outils différents.

Contrairement au mind mapping, le webbing est moins contraignant car il comporte très peu de règle.

Pour faire une mind map, il faut avoir des branches et des sous branches qui soient mis en valeur, notamment en rajoutant, des couleurs et des images.

Le webbing à l’inverse, ne comporte pas de couleurs ou d’images, il est beaucoup plus pauvre visuellement que le mind mapping.

Voici un exemple avec un diagramme à bulle vierge, cet outil est plus souple que le mind mapping, les bulles peuvent être positionner comme on le souhaite.

Les avantages du diagramme à bulle

Malgré le manque de visuel du webbing, il comporte tout de même plusieurs avantages :

1. Simple à mettre en pratique

Comme il ne faut pas spécialement mettre des images et couleurs, il est simple à mettre en pratique, tout ce qu’il faut, c’est prendre un feuille à mettre à l’horizontal et un crayon ou stylo.

2. Moins contraignant

Le webbing n’a que très peu de règle contrairement au mind mapping.

Vous n’avez pas à vous demander si vous avez mis la bonne image, si vous avez bien mis en valeur les branches par exemple.

Vous devez simplement mettre des mots-clés dans bulles que vous devez relier entre eux.

3. Plus rapide

Imaginer que vous devez assister à une réunion de travail très importante.

Vous prenez une feuille pour noter les points les plus importants de la réunion.

Comme vous devez être bien concentré pour écouter la réunion, vous n’aurez pas le temps de penser à mettre en pratique les règles du mind mapping.

Le webbing peut être idéal si vous devez noter rapidement les points les plus importants de la réunion.

Comme il suffit de simplement mettre des mots-clés dans des bulles et de les relier entre eux, vous n’aurez pas beaucoup à réfléchir pour utiliser cet outil.

Après que la réunion soit terminée et que vous avez pris des notes sur votre webbing, vous pouvez reprendre des notes sur une mind map si vous le désirer.

Vous pouvez également utilisée le webbing pour des cours ou des conférences.

Une bonne introduction au mind mapping

Comme ils sont très similaires, le webbing peut être un formidable outil pour apprendre le mind mapping.

Si vous n’avez jamais utilisée le mind maping et que vous n’avez pas l’habitude de faire des synthèses très court, vous pourrez vous entraîner sur le webbing.

Au tout début ne vous en faites pas si vous ne mettez des phrases, entraînez vous à mettre un seul mot-clé par bulle.

Et au fur et à mesure, vous arriverez à faire des synthèses très court sur votre webbing.

Quand vous arriverez à un bon résultat, alors je vous conseille de passer au mind mapping.

Diagramme à bulle de l’article

Le webbing est simple et efficace

Le webbing est un excellent outil, Tony Buzan lui même à d’ailleurs intégré le diagramme à bulles dans son application imindmap.

Depuis que j’ai découvert cet outil, je l’utilise pour noter rapidement les informations et ensuite je réalise une mind map.

Testez cet outil et vous verrez à quel point c’est simple et rapide à mettre en place.

Dites moi dans les commentaires si vous avez déjà entendu parler du webbing.

Prenez soin de vous 🙂

Images :

 Markéta Machová

Gerd Altmann

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
Catégories : Mémorisation

3 commentaires

Nadia - MissCopywriting · 10 juillet 2020 à 13 h 42 min

Et bien je ne connaissais pas le webbing. Par contre, j’utilise le mind mapping de temps en temps qui est un peu plus contraignant et que je simplifie d’ailleurs un peu. Ce qui me laisse conclure que je crois que je fais plutôt du webbing que du mind mapping 😂
J’aurai appris quelque chose!! Merci 😊

    Nicolas · 10 juillet 2020 à 14 h 01 min

    merci Nadia, content que de savoir que cet article t’a appris quelque chose d’utile 🙂
    tu verras que le webbing est hyper simple à mettre en pratique.

Marielle CERTAIN · 13 juillet 2020 à 8 h 58 min

je ne connaissais pas le Webbing mais plus le Mind mapping
J’avais d’ailleurs l’habitude de le faire utiliser pour faire des synthèses de cours aux enfants que j’accompagne mais je pense que je vais essayer le webbing , plus facile d’aacés peut être pour eux
Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *